Concours Auxiliaire de Puericulture

concours-auxiliaire-de-puericulture

Le concours auxiliaire de puericulture est règlementé par l’arrêté du 16 janvier 2006. Cela implique donc que les épreuves, au même titre que le contenu de la principale formation auxiliaire de puericulture, sont décidées au niveau national. Ainsi, à la différence des conditions d’accès à certaines professions paramédicales, les divers instituts de formation n’ont aucune possibilité d’appliquer leurs propres conditions ni d’aménager la durée de la formation.

Avant de parler du concours auxiliaire de puériculture, voyons déjà en quoi consiste le métier. Il ne faut surtout pas confondre puéricultrice et auxiliaire de puériculture. La puéricultrice fait 3 ans d’études d’infirmière et suit ensuite une année de spécialisation pour devenir puéricultrice. Elle est donc habilitée à donner des soins médicaux aux enfants, au contraire de l’auxiliaire dont l’activité porte essentiellement sur l’éveil et le bien-être de l’enfant. Elle est sous la responsabilité d’une puéricultrice ou d’un infirmier

Découvrir ce qu’est le métier de puéricultrice et celui d’infirmier

Les conditions pour accéder au concours

L’accès au concours d’auxiliaire puericultrice n’est soumis à aucune condition de diplôme. Il suffit d’avoir au moins 17 ans à l’entrée en formation. Comme beaucoup de concours du genre, il comporte deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Première épreuve :

  • épreuve de culture générale portant sur le domaine sanitaire et social (durée : 2 heures, notée sur 12 points). Il s’agit de dégager les idées générales d’un texte et de répondre à deux questions amenant un commentaire des principaux aspects du sujet ;
  • 10 questions (5 de biologie humaine, 3 sur les opérations numériques et 2 sur les conversions mathématiques), notées sur 8 points.

Deuxième épreuve :

  • un test permettant d’évaluer l’attention, l’organisation et le raisonnement logique. Il est noté sur 20 points.

L’épreuve orale d’admission, notée sur 20 points et d’une durée de 30 minutes (10 minutes de préparation et 20 minutes d’entretien) comporte deux parties :

  • exposé sur un thème du domaine sanitaire et sociale et réponse à des questions (15 points) ;
  • discussion avec le jury visant à évaluer la motivation (5 points).

Dispense de l’épreuve d’admissibilité

  • les titulaires d’un diplôme de niveau IV
    Une liste pour connaitre le niveau d’un diplôme
  • les titulaires d’un diplôme du secteur sanitaire et social de niveau V ;
  • les titulaires d’un diplôme étranger donnant accès aux études universitaires dans le pays d’obtention ;
  • les étudiants ayant validé une première année d’étude d’infirmier.

Là aussi, il peut s’avérer utile de suivre une préparation au concours en centre de formation ou par correspondance. Certaines écoles offrent la possibilité de ne suivre que la prépa aux épreuves orales et aux tests, possibilité tout à fait intéressante pour les candidates dispensées de l’épreuve écrite. Et là encore, il vaut mieux apporter une vigilance particulière au choix de la prépa en terme de qualité et de coût.

Après publication des résultats au concours , les candidates inscrites sur la liste principale sont directement admises en école d’auxiliaire de puériculture en septembre ou janvier. La formation, d’une durée de 10 mois, peut se faire de façon traditionnelle ou par la validation des acquis de l’expérience.

Les instituts de formation, étant réglementés par arrêté du Ministère de la santé, suivent tous le même référentiel de formation : 1435 heures d’enseignement partagé entre théorie, pratique et stages.

Les cours comportent 8 modules mais les titulaires du diplôme d’aide-soignantes sont dispensées de certains d’entre eux. Les stages sont au nombre de six. Le diplôme s’obtient par validation des compétences et une épreuve de rattrapage est prévue pour les modules non validés. Le bénéfice des modules validés est conservé pendant cinq ans. Dans le cadre de la VAE, les modalités sont les mêmes que dans toutes les professions paramédicales réglementées par arrêté ministériel.

Les débouchés après avoir terminé sa formation

Petit aperçu de l’exercice de la profession proprement dit. L’auxiliaire de puericulture peux exercer :

  • en milieu hospitalier (maternité, chirurgie infantile, pédiatrie, pouponnière médicale…) ;
  • en milieu social (PMI, crèche…).

Dans la fonction publique hospitalière, son salaire est indexé sur la grille indiciaire et identique à celui d’une aide soignante. La fonction publique lui permet de s’orienter ensuite vers une formation d’éducateur de jeunes enfants ou d’accéder au concours d’entrée de l’IFSI après 3 ans d’expérience professionnelle.

Hors fonction publique, les possibilités d’emploi se limitent surtout aux crèches privées. Pour une candidature spontanée, il est très important de mentionner dans la lettre de motivation les lieux où ont été effectués les stages et de mettre l’accent sur sa capacité de soutien à la parentalité. Et avant de vous inscrire au concours auxiliaire de puericulture, n’oubliez pas que le contact permanent avec des enfants nécessite une énorme patience.

Plus d'informations sur ce sujet :

Rémunération et salaire des auxiliaires de puericulture

Rémunération et salaire des auxiliaires de puericulture

L'auxiliaire de puériculture appartient à l'une des rares branches médico-sociales s'occupant aussi bien de bien-portants (crèches, haltes-garderies, maternité) que de malades (services hospitaliers). En milieu hospitalier, c'est un métier fatigant qui n'est pas toujours reconnu[...]

VAE Auxiliaire de Puericulture

VAE Auxiliaire de Puericulture

La VAE auxiliaire de puericulture (validation des acquis de l'expérience) est tout à fait susceptible de vous intéresser si vous possédez 3 ans d'expérience professionnelle dans ce domaine. Par "professionnelle" nous entendons une expérience, rétribuée[...]

Devenir Auxiliaire de Puériculture

Devenir Auxiliaire de Puériculture

Nous allons essayer de vous guider dans le parcours consistant à découvrir comment devenir auxiliaire de puériculture. Mais avant d'aborder la formation proprement dite et les moyens d'y accéder, une présentation du métier d'auxiliaire de[...]

Formation auxiliaire de puericulture

Formation auxiliaire de puericulture

La formation auxiliaire de puericulture est régie par un article du Code de la Santé, au même titre que l'exercice de la profession. Elle est validée par le diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture, devenu depuis[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − = 2

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>