Devenir Ambulancier

devenir-ambulancier

Pour celui qui maîtrise parfaitement la conduite automobile et désire également exercer une profession « utile », devenir ambulancier peut sembler la voie toute tracée. Mais attention, il ne s’agit pas ici de se prendre pour un pilote de formule 1. Le code de la route définit de façon bien précise les droits et devoirs d’un conducteur de véhicule de secours, qui diffèrent d’ailleurs selon le type d’ambulance.

Les véhicules du SAMU et du SMUR appartiennent à la catégorie prioritaires (catégorie A) ; les ambulances privées relèvent, elles, de la catégorie B, non prioritaires mais bénéficiant d’une facilité de passage. L’une comme l’autre, pour être considérées en intervention d’urgence, doivent actionner leur gyrophare et leur avertisseur sonore (2 tons pour la catégorie A, 3 tons pour la catégorie B, ce qui permet aux autres conducteurs de les différencier). Dans ce cas, elles ne sont pas soumises aux limitations de vitesse, aux règles de stationnement et au respect des feux tricolores. A charge pour le conducteur d’exercer ces tolérances avec prudence et de savoir anticiper, plus que tout autre automobiliste lambda, les dangers ou gênes éventuels.

Quid de la formation pour devenir ambulancier?

On y accède après réussite aux épreuves de sélection ne nécessitant aucun diplôme préalable :

  • une épreuve d’admissibilité, écrite, se décomposant comme suit :
  1. français (niveau brevet des collèges) portant sur l’actualité médico-sociale, notée sur 10 ;
  2. mathématiques avec des questions sur les opérations numériques et les conversions, notée sur 10.
  • une épreuve orale d’admission, notée sur 20, ayant pour but d’évaluer certaines capacités du candidat (compréhension de consignes, motivation pour la profession, expression). Une note inférieure à 8/20 est éliminatoire. Cette épreuve est accessible après un stage de découverte de la profession de 140 heures dans une entreprise de transport sanitaire.

Pour se présenter aux épreuves de sélection, le candidat doit toutefois fournir :

  • son permis de conduire ;
  • un certificat médical de non contre-indication à la profession d’ambulancier ;
  • il doit, en outre, être titulaire de l’afgsu (attestation de formation aux gestes et soins d’urgence) niveau 1, l’attestation de formation au niveau 2 étant validée au cours de la formation
    Se renseigner sur l’AGFSU
  • un certificat de vaccination à jour.

Les candidats d’un diplôme de niveau IV, d’un niveau V du secteur sanitaire et social, d’un diplôme étranger permettant d’accéder aux études universitaires et les auxiliaires ambulanciers avec au moins 3 mois d’exercice sont dispensés de l’épreuve d’admissibilité. Les auxiliaires ambulanciers ayant exercé au moins un an au cours des 5 dernières années sont également dispensés de l’épreuve d’admission.

Contenu et détails sur la formation d’ambulancier

La formation ambulancier permettant de devenir ambulancier comporte 455 heures d’enseignement théorique et clinique en instituts de formation et comporte 8 modules d’enseignement : gestes adaptés à l’état du patient, appréciation de son état clinique, prévention de la transmission des infections, manutention et règles d’hygiène, communication, sécurité du transport sanitaire, transmission d’informations, déontologie. Chaque module doit être validé pour l’obtention du diplôme.

L’enseignement en stage est de 175 heures en service de court ou moyen séjour, service d’urgence, SAMU ou SMUR et entreprise de transports sanitaires

On peut trouver une liste auprès de la Fédération National des transporteurs sanitaires

La formation peut être suivie dans les instituts de formation ambulancier (dépendant la plupart du temps de CHU) ou à la Croix-Rouge, que ce soit en formation initiale ou dans le cadre de la formation continue. Par contre, il n’existe pas de formation à distance. Au terme de la formation, le Diplôme d’Etat d’Ambulancier (ex-Certificat de Capacité d’Ambulancier) est délivré par la DRASS.

Des débouchés aussi bien dans le public que le privé

Le titulaire du diplôme peut exercer dans une entreprise de transports sanitaires privée ou dans la fonction publique hospitalière. Il peut alors suivre une formation complémentaire (F.A.E.) pour travailler en SMUR. En effet, l’ambulancier SMUR doit savoir faire face aux urgences vitales à tous les niveaux (détresse ventilatoire, neurologique, circulatoire, polytraumatisme, brûlures…) et maîtriser le langage codé de la radiotéléphonie. Au bout de quelques années d’exercice, beaucoup d’ambulanciers deviennent régulateurs (réponse aux appels d’urgence) ou s’orientent vers le métier d’aide-soignant.

Ce métier nécessite donc de savoir discerner le caractère d’urgence d’une situation, d’avoir le goût du contact et la psychologie nécessaire pour rassurer le patient ou ses proches, une bonne maîtrise de la conduite, le sens de l’orientation au volant et quelques connaissances de base en mécanique pour faire face à une petite panne éventuelle. Si vous pensez répondre à tous ces critères, vous pouvez alors envisager de devenir ambulancier.

Plus d'informations sur ce sujet :

Zoom sur le salaire des ambulanciers

Zoom sur le salaire des ambulanciers

Si vous avez décidé de devenir ambulancier, c'est sans aucun doute parce que vous cumulez un intérêt à la fois pour la conduite et pour le milieu médical. Mais même lorsqu'on exerce un métier que[...]

Formation Auxiliaire Ambulancier

Formation Auxiliaire Ambulancier

Pour qui veut associer l'amour de la conduite et l'assistance à autrui en un laps de temps assez court, la formation auxiliaire ambulancier est toute indiquée. A la différence de la formation ambulancier qui s'étend[...]

Formation ambulancier

Formation ambulancier

La formation ambulancier se distingue des autres formations paramédicales par deux points : d'une part c'est la plus courte (18 semaines) ; d'autre part elle nécessite une attestation spécifique liée au permis de conduire. Cela[...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× huit = 64

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>